Hermine Horiot, violoncelle

Née en 1986,  Hermine Horiot débute le violoncelle avec Laurent Lagarde au CNR de Dijon. Diplômée du Cnsm de Paris en 2011 dans la classe de Philippe Muller, elle a bénéficié des conseils de Steven Isserlis, François Salque, Torleif Thedéen, Leonid Gorokhov, Marc Coppey ou encore Jordi Savall.

Reconnue pour ses interprétations « d’une très grande plénitude, offrant à l’auditeur une maîtrise parfaite de son instrument, associée à une sensibilité réelle. »  (Michel Jakubowicz-On Mag) elle est lauréate du Festival Juventus, de la Fondation Banque Populaire et de la Fondation Jean-Luc Lagardère.

Particulièrement animée par la musique de chambre, elle se produit sur les scènes françaises et internationales (Théâtres des Champs Elysées, des Bouffes du Nord et de l’ Athénée à Paris, Conservatoire Tchaikovski de Moscou, Musikverein de Vienne, Villa Medicis à Rome…) aux côtés de partenaires tels que de Ferenc Vizi, François Salque, Cyprien Katsaris, Laurent Korcia, Alena Baeva, Adrien Boisseau, Gaspard Dehaene…

Elle enregistre en 2015 son premier album, « Romance Oubliée », aux côtés du pianiste Ferenc Vizi, pour le label 1001 Notes. Ce disque bénéficie d’un beau succès permettant aux deux artistes de participer à plusieurs émissions radiophoniques, notamment avec Laure Mézan (Radio-Classique) Arièle Butaux, et Gaëlle Le Gallic (France-Musique)

Hermine Horiot est la violoncelliste de Smoking Josephine, quintette à cordes composé de Geneviève Laurenceau & Olivia Hugues, violons, Marie Chilemme, alto, et Laurene Durantel, contrebasse : une formation bousculant les codes scéniques du concert classique selon leurs programmes, et pour laquelle sont réalisées des transcriptions sur mesure.

Elle est membre de  l’ensemble « Les Dissonances », fondé par David Grimal, collectif d’artistes explorant toujours plus loin le répertoire symphonique sans chef d’orchestre.

Son intérêt pour la musique d’aujourd’hui l’amène à collaborer notamment avec les compositeurs Jean-Baptiste Robin, Thierry Escaich, et Nicklas Schmidt, compositeur danois à qui elle passe commande pour son prochain disque Boréales.

Elle joue un violoncelle fait pour elle en 2014 par le luthier suédois Peter Westerlund.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Share on Tumblr